La Bourse de l’Aigle est assez importante et attire des visiteurs de tout le quart Nord-Ouest de la France, jusqu’à la région parisienne. C’est suite à l’invitation d’un ami que je m’y rends : habitué de l’évènement, il me propose le siège passager de sa SM ! Bien entendu, j’accepte de l’accompagner.

Bourse de l'Aigle 2013 - Citroën SM Bourse de l'Aigle 2013 - Citroën SM Bourse de l'Aigle 2013 - Citroën SM

Après une petite heure et demi de route, on arrive à la Bourse de l’Aigle et on commence le tour du parking visiteur. Les Citroën sont en effet les plus nombreuses et sont mises en avant. C’est prometteur ! Les plus nombreuses sont les DS et ID : il y en a partout.

Citroën DS Citroën DS Citroën DS Citroën ID Citroën ID Citroën DS break Citroën DS

Les Traction sont également très nombreuses

Citroën Traction 11CV Citroën Traction Citroën Traction

Un peu plus loin sont alignés les bicylindres. Là aussi quelques voitures sortent du lot : une rare 2CV fourgonnette première génération (Type AU), dans son jus.

Citroën 2CV fourgonnette AU

Toutes les générations de 2CV sont présentes.

Citroën 2CV Citroën 2CV

Deux berlines Ami 6.

Citroën Ami 6 Citroën Ami 6 Citroën Ami 6 Citroën Ami 6

Au milieu, une GS Pallas équipée de doubles phares et d’un étonnant toit en skaï bleu, ainsi qu’une GSA.

Citroën GS Pallas Citroën GSA

Les autres voitures sont un peu éparpillées. Du côté des utilitaires, je n’ai pas vu le moindre Type H mais il y avait ce rare « Belphégor ».

Citroën Belphégor

Pas de Visa « Groin » non plus, mais cette Club de seconde série.

Citroën Visa Club Citroën Visa Club

Deux Ami 6, un break et une club.

Citroën Ami 6 break Citroën Ami 6 Club

Et deux 2CV.

Citroën 2CV Citroën 2CV

Côté youngtimer, en plus de la Visa précédemment photographiée, il y a ces deux BX Sport. Dommage pour les jantes de la première.

Citroën BX Sport Citroën BX Sport Citroën BX Sport Citroën BX Sport

Quelques voitures sont proposées à la vente. Parmi elles, une majorité de Citroën : la première est une jolie GSA break Club de 1981.

Citroën GSA break Club - 1981 Citroën GSA break Club - 1981

A côté une belle DS19 Pallas de 1966, les Pallas sont peu courantes en rouge Cornaline.

Citroën DS19 Pallas - 1966 Citroën DS19 Pallas - 1966

Dernière Citroën de la vente, une CX 2.5D Ambulance.

Citroën CX 2.5D Ambulance Citroën CX 2.5D Ambulance Citroën CX 2.5D Ambulance Citroën CX 2.5D Ambulance

A côté, une DS et la fameuse SM blanche de la Sarthe que je croise décidément partout !

Citroën DS21 Citroën SM Citroën SM

Deuxième utilitaire de la journée : ce Type 23 restauré.

Citroën Type 23 Citroën Type 23

Une mise en scène « camping » avec notamment une Ami 6, une DS21 à boite mécanique d’octobre 1965 (rouge) et une ID19 B de 1967.

Citroën Ami 6 Citroën DS21 M - 1965 Citroën DS21 M - 1965 Citroën ID19 B Citroën ID19 B

Attention, sacrée rareté ! Cette CX 25 GTi dernière série, sous une robe plutôt banale, cache en fait une rarissime… CX « Regamo ». Il ne s’agit pas d’une version spécifique de la GTi et encore moins d’une série limitée : les CX « Regamo » n’ont jamais été commercialisées officiellement et sont en fait des prototypes vendus à quelques fidèles clients triés sur le volet afin de tester en conditions réelles la nouvelle suspension de la future grande Citroën : l’XM, et sa suspension hydractive ! Ce n’est pas une première chez Citroën de laisser le client faire les derniers tests : le meilleur exemple est probablement la M35.

Citroën CX 25 GTi Regamo Citroën CX 25 GTi Regamo

Nettement moins rare, cette GS se distingue néanmoins par son état : elle est impeccable !

Citroën GS Citroën GS

Une des dernières Traction.

Citroën Traction 11CV

De retour sur le grand parking des DS à l’entrée, plusieurs nouvelles voitures ont fait leur apparition. La première est ce cabriolet DS21 de 1967. Il s’agit d’un cabriolet export USA, reconnaissable à l’absence de clignotants « boomerangs » en haut des ailes arrières, à ses feux spécifiques et à ses clignotants avant « obus ».

Citroën DS21 cabriolet usine export USA - 1967 Citroën DS21 cabriolet usine export USA - 1967 Citroën DS21 cabriolet usine export USA - 1967 Citroën DS21 cabriolet usine export USA - 1967 Citroën DS21 cabriolet usine export USA - 1967 Citroën DS21 cabriolet usine export USA - 1967 Citroën DS21 cabriolet usine export USA - 1967 Citroën DS21 cabriolet usine export USA - 1967 Citroën DS21 cabriolet usine export USA - 1967

Deuxième DS peu courante : un cabriolet DS21 Le Caddy par Chapron. Il s’agit de #7592.

Citroën DS Chapron Le Caddy #7592 Citroën DS Chapron Le Caddy #7592 Citroën DS Chapron Le Caddy #7592 Citroën DS Chapron Le Caddy #7592 Citroën DS Chapron Le Caddy #7592

Et jamais deux sans trois… avec la fameuse DS « GT19 » carrossée par Bossaert.

Citroën DS GT19 par Bossart Citroën DS GT19 par Bossart Citroën DS GT19 par Bossart Citroën DS GT19 par Bossart Citroën DS GT19 par Bossart Citroën DS GT19 par Bossart Citroën DS GT19 par Bossart

Deux coupés SM.

Citroën SM Citroën SM Citroën SM Citroën SM Citroën SM Citroën SM

Une belle ID.

Citroën ID

Une nouvelle ambulance sur base CX, mais une série 2 cette fois.

Citroën CX Amublance

Elle n’est pas seule, elle est accompagnée d’une Prestige et d’une 25 TRD Turbo 2.

Citroën CX Prestige Citroën CX Prestige Citroën CX 25 TRD Turbo 2 Citroën CX 25 TRD Turbo 2

Je fais un petit tour rapide à l’intérieur. La seule voiture particulièrement intéressante est cette Light Fifteen de 1953, une Traction anglaise équivalente à notre 11 et fabriquée à Slough.

Citroën Traction Light Fifteen - 1953 Citroën Traction Light Fifteen - 1953

Au moment de repartir, on croise ce superbe break.

Citroën ID break

Et dernière photo avec la Traction suspendue qui sert d’enseigne à la bourse.

Bourse de l'Aigle 2013 - Citroën Traction

Et c’est l’heure de quitter la Bourse de l’Aigle. Prochaine étape : je vais profiter d’un week-end chez ma compagne au Mans pour me rendre au rassemblement mensuel de la ville, et dans quelques semaines je me rendrai avec la Visa à la bourse d’échange de la Ferté-Bernard.